Hommage à Floc et Aron

Notre métier est un beau métier avec ses avantages et inconvénients.
Nous voyons grandir, et évoluer certains pensionnaires au fils des années…
De la complicité se crée au fur et à mesure des années…
Des sentiments pour ceux-ci grandissent au fur et à mesure des séjours.
La vie malheureusement fait que nous voyons aussi ces pensionnaires vieillir et par conséquent décéder…
En l’espace de moins d’un an nous avons perdu deux compagnons de jeu, qui faisaient partie de nos « chouchous ».
C’est avec tristesse que nous leur envoyons un dernier hommage.
Vous nous manquerez Floc (mon pote), Aron (mon pote le gros pépère)